NICOLAS CARPENTIER

 

DSC_5445

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2002, dans la classe de Philippe Müller, Nicolas Carpentier se présente ensuite dans la classe de Claire Désert et d’Amy Flamer au CNSMD de Paris, et obtient un premier prix de musique de chambre en 2004.Également musicien d’orchestre, on le retrouve fréquemment au sein de l’Orchestre National de l’Opéra de Paris. Néanmoins son intérêt pour l’improvisation et la création l’ont amené depuis 10 ans à rencontrer de nombreux artistes issus d’univers différents. Il commence par jouer au New Morning, au Duc des lombards, au Citéa dans le groupe de Jazz « Super Nova » ; avec la chanteuse « Elisa Point » (chanson française), il se produit au festival Chorus des Hauts de Seine. Grâce à Rachid Akbal, il s’initie au conte populaire en participant au festival « la semaine du conte et de la palabre », puis poursuit cet apprentissage avec la compagnie Justiniana, dans le cadre de tournées en Franche-Comté avec l’opéra-promenade « Hansel et Gretel ».En 2000, son intérêt pour la musique Hindoustani l’amène à étudier avec Patrick Moutal, et lui permettra de collaborer au Spectacle « Ardhanarisvar » de Rukmini Chatterjee (2003). Ce spectacle mettra en scène danse (Bharatta Nattyam), musique hindoustani et carnatique, art martial (Kalaripayatt) et musique occidentale (violoncelle). Il sera joué au théâtre de Suresnes, de la Rochelle, en Inde (Bombay, Delhi, Pondichery…), en Italie (Florence), en Norvège (Oslo world music festival).

Conscient de la valeur pédagogique et sociale de son métier, Nicolas Carpentier s’investit entre 2003 et 2005 au coté de Howard Buten dans un programme de thérapie musicale auprès de jeunes autistes où il obtient des résultats surprenants. En 2005, il rejoint l’ensemble de musique contemporaine « L’instant donné », avec lequel il se produit au festival « Musica»(Strasbourg), au théâtre « L’échangeur »(Bagnolet), aux « Instants Chavirés »(Montreuil), à « L’allan »(scène nationale de Montbéliard), à « L’Ircam » et au « Festival d’automne »(Paris).